Analyse d'une architecture imposée

Moebius House par Ben Van Berkel - 2012

Dans les années 90, un jeune couple a commandé à l’architecte Ben van Berkel une maison qui serait la conséquence directe de leur type de vie. L’architecte néerlandais a dû créer un nouveau langage architectural pour répondre à la demande de ses clients. La maison est conçue à partir du parcours distinct de deux personnes circulant dans l’espace en respectant leur rythme de vie propre. Elle crée ainsi des parcours différents pour les propriétaires qui toutefois partagent certains moments, ou échangent peut-être parfois les rôles à certains points.
Ce concept une fois étudié a été développé pour se concrétiser comme objet construit. Les différentes activités de chaque membre de la famille sont ainsi divisées en deux catégories : celles en rapport avec l’extérieur et celles tournées vers l’intérieur de la maison. Comme elles sont la conséquence du planning familial elles sont toutes aussi rythmées par le temps. Par conséquent, la notion de temps et sa durée sont des concepts importants qui vont donner la forme relative de la maison: le ruban de Moebius. C’est une figure en 8 sans commencement ni fin, le symbole de l’infini.

Cette maquette représente ainsi le concept de cette maison. La partie noire est le lien vers l’extérieur et la blanche celle tournée vers l’intérieur. Sa forme reprend celle du ruban de Moebius mais en 3 dimensions. Les horaires sont là pour représenter le programme familial qui génère la circulation et la structure de la maison.